Glossary

Tout | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | L | M | N | O | P | S | T | V | Z


Tout
Pages: 1
Terme Définition
A-plat, à platSe dit lorsqu'un appareil photo noie toute la matière d'un relief en "tache" coloré. Une fleur rouge deviendra une tache rouge en forme de fleur au bout d'une tige, aucun détail ne sera visible
 
Aberration chromatiqueDéfaut de couleur produit par les diverses parties techniques du traitement de l’image. Souvent produit par les lentilles dans lesquelles les couleurs peuvent légèrement diverger (comme elles le feraient dans un prisme) et engendrer des bords colorés sur des objets sombres.
 
Aberration sphériqueFlou provoqué par un objectif dont les lentilles aux bords moins définis font que la mise au point n’est pas exactement identique entre le centre et les bords de l’image. La focalisation n’est pas totalement plane.
 
ACL (Ecran) A Cristaux Liquide
 
AcquisitionAction d’importer des images numériques dans une solution logicielle, qui peuvent être transférées depuis un appareil photo, un scanner, une webcam
 
AmplificationGamme d’amplification : Capacité du capteur CCD d’un appareil photo à capturer un large panel de zones d’ombres et de hautes lumières.
 
Angle de vueComme son nom l’indique, il s’agit de l’angle correspondant au champ de vision. Il est normalement donné en degré et définit un objectif.
 
APN Appellation abrégée d’Appareil Photo Numérique.
 
APSAdvanced Photo System. Cette technologie qui s’applique aux appareils argentiques permet l’utilisation de format de photo plus souple, de charger plus facilement la pellicule et d’avoir une qualité supérieure des photos.
 
ASA (American Standards Association)Précédé en général d’une valeur, il définit la sensibilité du film argentique à la lumière au même titre que les valeurs ISO (International Standards Organization) ou anciennement DIN. En numérique, cette donnée est toujours employée à titre indicatif. Plus la valeur ASA est importante, plus la sensibilité est élevée (valeurs les plus utilisées : 100ASA, 200ASA, 400ASA, 800ASA, 1600ASA, 3200ASA)
 
AsphériqueSe dit d’un objectif possédant des lentilles composées de différentes courbures. La conception de tels objectifs est plus complexe mais permet de compenser certaines aberrations d’objectifs.
 
Autofocus ou AF Ou focalisation automatique, permet à l’appareil photo de faire lui-même la mise au point de l’image sur le sujet.
 
Balance des blancsLa couleur d’une photo est influencée par l’éclairage et l’environnement. La balance des blancs permet de faire une mise en conformité entre les couleurs des objets et la couleur qu’ils auront réellement sur la photo.
La balance des blancs automatique sur certains appareils permet d’avoir un rendu des couleurs correct sans retouche.
 
BloomingAberration chromatique produite par le capteur dont les photosites ne peuvent contenir la charge reçue par un excès de lumière qui se propage sur les photosites environnants.
 
BraketingLe braketing consiste à prendre une série de photos avec des expositions différentes afin d’avoir dans des conditions difficiles, une photo sur-exposée, une sous-exposée et une photo à l’exposition moyenne afin de pouvoir avoir une photo finale où les zones délicates sont bonnes. Le braketing peut être automatique avec des valeurs de +1/3f, f, -1/3f ou +1f, f, -1f par exemple.
 
BruitDéfaut d’image qui peut avoir différentes sources : blooming, bruit de lecture, bruit thermique. Le bruit correspond à des aberrations chromatiques comme par exemple la production de pixels colorés au milieu de surfaces unies très claires ou très foncées.
 
Carte flash compacte Moyen de stockage sûr et rapide des images très peu consommateur d’énergie.
 
Carte mémoire Moyen de support des informations électroniques, sauvegarde des images ou des vidéos. (voir le dossier « carte mémoire »)
 
Carte PCMCIA ou carte PCCarte mémoire de la taille d’une carte de crédit pouvant être insérée directement dans certains ordinateurs pour le transfert « appareil photo/ordinateur ». Les cartes PCMCIA (Personal Computer Memory Card International Association) ont été conçue afin de servir de norme et d’extension de capacité.
 
CCDCapteur dit CCD (Dispositif à Couplage de Charge) permettant de traduire la lumière en signaux électriques (voir le dossier « capteur »).
 
CelluleUne cellule est un capteur permettant de contrôler l’exposition et la balance des blancs. On s’en sert entre autres pour le positionnement des flashs en studio et le réglage de la température de couleur.
 
CMOS Capteur dit CMOS (Complementary Metal Oxide Semiconductor) Deuxième type de capteur (voir le dossier « capteur »)
 
Collimateur (voir « zone de mise au point »)
 
Commercial

Test

 
CompressionLa compression permet d’enregistrer des données en utilisant un minimum d’espace de stockage. Différents formats sont possibles et ont chacun leurs caractéristiques. Certains réduisent la qualité de l’image pour optimiser l’espace utilisé, d’autres gardent les données retranscrites mais non simplifiées.
 
ContrasteDifférence entre les couleurs ou les zones de noir et les zones de blanc, le contraste définit la capacité à avoir des pixels de couleurs et luminosités différentes côte à côte.
 
Contre-jourEcart de luminosité entre un sujet photographié et un arrière plan plus lumineux créant souvent une photo dont les détails du sujet sont mal définis.
 
Convertisseur Il permet de traduire les signaux analogiques en signaux numériques (du capteur vers la mémoire)
 
Couleur dominante La couleur dominante est la coloration perceptible sur l’ensemble de la photo.
 
DéclencheurLe déclencheur est un élément indispensable. (ne vous poser même pas la question de savoir s’il y en a un ou pas sur votre appareil, il y est forcément) C’est le bouton que vous allez presser pour prendre la photo. Une partie des déclencheurs sont en deux temps. Le premier temps (appui léger) permet de faire la mise au point et la mesure de l’exposition. Si vous gardez cet appui léger vous pouvez généralement garder en mémoire la mise au point et le réglage d’exposition et recadrer votre photo avant d’appuyer complètement sur le déclencheur afin que l’appareil prenne effectivement la photo
 
DiaphragmePlus clairement expliqué dans le dossier « objectif », il prend le rôle d’un iris (comme celui de votre œil) afin de déterminer l’ouverture de l’objectif qui définit l’exposition et la profondeur de champs.
 
Distorsion Déformation de l’image due à la position du diaphragme par rapport à la lentille.
 
DPI Dots Per Inch (pixels par pouce), nombre de pixels sur 2,54cm
300dpi correspond à la définition d’une impression classique.
72dpi correspond à la définition d’une image sur un écran d’ordinateur.
 
DPOF (Digital Print Order Format)Informations (images, spécificités et quantités à tirer) mises sur une carte mémoire afin de simplifier les tirages en labo photo directement depuis la carte mémoire.
 
Emulsion Couche photosensible de la pellicule.
 
Equivalence En général les constructeurs donnent dans les caractéristiques de leurs objectifs les équivalences 24*36 à titre informatif.
 
Exif Données associée à la photo (sur l’appareil, format, horodatage, réglage, …)
 
Exposition Quantité de lumière entrante sur la surface sensible. (combinaison entre valeur d’ouverture et vitesse d’obturation)
 
Firewire ou IEEE 1394 Connexion périphérique à transfert rapide.
 
Focale (ou distance focale)Distance entre le centre optique et la surface sensible de l’appareil. Un objectif marqué 28-200mm à une distance focale pouvant varier entre 28 et 200 mm.
Grand angle : f<40mm
Téléobjectif :f>70mm
 
Focale fixe Objectif sur lequel nous ne pouvons pas changer l'angle de champs. En opposition à zoom.
 
GIF Graphics Interchange Format
Format de compression n’utilisant que 256 couleurs et permettant d’avoir des images relativement réduites.
 
GrainLe grain est un aspect de la photo parfois recherché, parfois gênant. Il peut être obtenu en sélectionnant une sensibilité élevée (mais attention au bruit).
 
GrippTerme employé pour désigner une surface anti-dérapante. Elle est souvent recouverte de petits picots permettant une bonne accroche du doigt.
 
HistogrammeGraphique définissant les niveaux d’une image sur lequel vous avez en abscisse la luminosité et en ordonnée le nombre de pixels. Ce graphique sert entre autre à recentrer l’exposition d’une image et à en contrôler le contraste. Il est aussi appelé « courbe de niveaux » (voir le dossier « retouche d’image »)
 
Indice de lumination Indice correspondant à la combinaison ouverture du diaphragme et vitesse d’obturation. (voir également « exposition »)
 
InterpolationCertains constructeurs ou appareils donnent des définitions d’images interpolées afin d’attirer les clients mais l’interpolation ne fait que rajouter des pixels entre ceux existants. Une image interpolée n’est pas meilleure qu’une image normale (qu’un logiciel peut interpoler)
 
Joules Unité de mesure de l’énergie pouvant être libérée par un flash.
 
JPEG (Joint Photographic Experts Group)Format de compression des images (voir le dossier « format ») Un des plus utilisé pour le transfert d’images. La compression de l’image peut aller jusqu'à 1/20e de la taille d’origine mais cela entraîne une forte pixélisation. Qui dit réduction de la taille du fichier, dit réduction de la qualité de l’image (précision et/ou couleur)
 
Latence(voir à « temps de latence »)
 
Lissage du bruitSe dit lorsqu'on applique un filtre numérique lors d'une retouche photo (via Photoshop, Gimp...etc) pour atténuer ce dernier. Il existe plusieurs manière de réduire le bruit numérique, le lissage en fait partie.
 
Lumière Haute lumière : parties les plus claires de l’image.
Basse lumière : parties les plus sombres de l’image.
 
MAPMise au point. Réglage de l’objectif et de la focale afin de mettre le sujet voulu en partie nette. (le viseur assiste très bien cette opération lorsque l’autofocus ne le fait pas tout seul)
 
Mode de prise de vue Mode A : priorité à l’ouverture.
Mode M : manuel.
Mode P : réglage tout automatique.
Mode S : priorité à la vitesse.
 
Mpx Méga-pixel
 
Nombre Guide Cela caractérise la puissance d'un flash. Plus le NG est élevé, plus le flash porte loin
 
NTSC Format de sortie vidéo utilisé au Japon, Corée du sud et Amérique du nord..
 
NumérisationAction de convertir une image analogique en image numérique, à travers un appareil photo ou un scanner (voir aussi « acquisition »)
 
ObjectifSuccession de lentilles permettant de canaliser la lumière vers le capteur.
(voir le dossier « objectif »)
 
ObturateurPivotant ou coulissant, le volet obturateur est normalement fermé et s’ouvre uniquement le temps d’exposition du capteur ou de la pellicule. (voir le dossier « boîtier » ou le terme « vitesse d’obturation »)
 
Ouverture L’ouverture augmente ou réduit la quantité de lumière entrante dans l’appareil par le biais du diaphragme.
 
Pal Format de sortie vidéo principalement utilisé en Europe et en Chine.
 
Photophone Combiné d'un téléphone portable et d'un appareil photo numérique.
 
Photosite
Elément du capteur sensible à la lumière (voir le dossier « capteur »)
 
Pixel (picture element) Point de couleur participant à l’élaboration d’une image.
 
PixélisationAppelé aussi crénelage c’est ce que l’on peut voir sur une ligne oblique par exemple lorsque les pixels sont trop gros, ils produisent un effet d’escalier et témoignent d’une résolution trop faible.
 
Profondeur de champs Elle définit la distance sur laquelle les sujets sont nets.
Par exemple : si la mise au point est faite à 5 mètres.
Avec une profondeur de champs courte ,les sujets peuvent être nets de 4 à 6 mètres.
Avec une profondeur de champs longue, les sujets peuvent être nets de 2 à 8 mètres.
La profondeur de champs est agrandie par la réduction de l’ouverture (la fermeture du diaphragme)
 
PSAM (modes)Cette abréviation regroupe les quatres principaux modes des reflex. P pour programme, S (ou Tv) pour priorité vitesse, A (ou Av) pour priorité diaphragmme et M pour manuel.
 
SensibilitéLa sensibilité est définie par une valeur en ISO en numérique comme elle l’est en argentique. Une sensibilité élevée permet de prendre des photos dans un environnement sombre sans flash mais produit souvent du bruit. Elle permet également de prendre un sujet en mouvement avec une vitesse d’obturation rapide.
 
Température de couleurElle exprime numériquement la couleur de la lumière se dégageant du sujet. Exprimée en degré Kelvin (K) elle permet de déterminer si le blanc est bien neutre sur la photo. Une température élevée donne une photo dans les bleus alors qu’une température basse donnera une photo dans les rouges.
 
Temps de latenceC’est le temps de décalage entre le moment où vous appuyez sur le déclencheur et le moment où la photo est effectivement prise. Ce temps dépend bien souvent de la rapidité de l’autofocus lorsque celui-ci est enclenché.
 
ViseurMoyen de visée et de cadrage de l’image. Le champs de vision donne la proportion de l’image finale visible depuis le viseur. Un viseur à 95% ne permet pas correctement de cadrer une photo mais est déjà acceptable.
 
Vitesse d’obturationElle détermine le temps pendant lequel le capteur est exposé à la lumière pour la prise de vue et correspond au temps que met l’obturateur pour s’ouvrir et se refermer.
 
Zones de mise au pointCertains appareils offrent la possibilité de sélectionner les parties de la photo qui doivent être prises en compte pour la mise au point. Elles sont normalement représentées par des rectangles de sélection sur le viseur de l’appareil ou sur l’écran.(aussi appelées « collimateur »)
 


Tout | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | L | M | N | O | P | S | T | V | Z